RADIO(S)



Illustration du Samu.
Illustration du Samu. — P. Magnien / 20 Minutes

Une histoire qui pourrait faire écho à celle de la jeune Naomi. Les proches de Céline, 38 ans, habitante de Saint-Etienne ont déposé plainte pour non-assistance à personne en danger. Le procureur de la République, joint par LCI, a précisé qu’une enquête venait d’être ouverte. Les circonstances dans lesquelles cette mère de famille est décédée restent floues.

Enceinte de son troisième enfant, Céline en était à son sixième mois de grossesse lorsqu’elle a été prise d’un malaise, faisant un arrêt cardiaque chez elle. Elle est décédée 9 jours après, le 9 mars. Son frère, qui témoigne dans Le Progrès, estime que le Samu n’aurait pas été assez réactif ce jour-là.

Neuf jours dans le coma

Le compagnon de la défunte l' aurait contacté vers 16h50 avant de se faire éconduire de façon assez sèche. Au bout du fil, le médecin régulateur lui conseille de voir avec SOS Médecins. L’homme insiste. Il précise que Céline a déjà souffert de tachycardie, répète que les problèmes sont fréquents dans sa famille. « L’opérateur lui a suggéré de prendre rendez-vous chez son généraliste », raconte le frère de la défunte.

Lorsque SOS Médecins arrive une demi-heure plus tard, la mère de famille est déjà en train de convulser. Transférée à l'ôpital, elle sera plongée dans un coma artificiel et décédera neuf jours après.

De son côté, le médecin responsable du SAMU de la Loire, François Giraud, a réagi sur France Bleu ce jeudi, expliquant que le médecin régulateur n’était pas un opérateur du Samu mais bien un médecin. « Ce sont des amalgames qui portent préjudice à la profession », a-t-il estimé, se gardant bien de donner son avis sur cette décision.

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/societe/2273055-20180517-saint-etienne-samu-neglige-autre-patiente-decedee-mars
Partager