RADIO(S)



(Photo d'illustration) L'homme soupçonné de tentative d'enlèvement a été libéré, les enfants ont reconnu qu'ils avaient menti.
(Photo d'illustration) L'homme soupçonné de tentative d'enlèvement a été libéré, les enfants ont reconnu qu'ils avaient menti. — PATRICK KOVARIK / AFP
  • L’affaire débute lundi en fin d’après-midi quand un frère et une sœur de 8 et 9 ans racontent à leurs parents qu’un homme a essayé de les faire monter de force dans une camionnette blanche alors qu’ils rentraient de l’école.
  • Mais au cours des interrogatoires, les enquêteurs ont noté d’importantes contradictions dans les témoignages des quatre enfants.

Ils avaient livré des témoignages « précis » et « circonstanciés », selon une source policière, allant même jusqu’à préciser le numéro de plaque d’immatriculation de la voiture. Quatre enfants, un frère et une sœur et deux de leurs amis, tous âgés de 8 à 10 ans, ont reconnu ce mercredi matin n’avait jamais été victimes de tentatives d’enlèvement à Créteil. L’homme d’une soixantaine d’années, en garde à vue depuis lundi soir, a été libéré mardi en fin de journée.

L’affaire débute lundi en fin d’après-midi. Un frère et une sœur de 8 et 9 ans racontent à leurs parents qu’un homme a essayé de les faire monter de force dans une camionnette blanche alors qu’ils rentraient de l’école. Leur père se met alors en relation avec les familles de deux autres enfants, des amis avec lesquels ses enfants ont l’habitude de rentrer de l’école. Ces derniers livrent alors une version similaire, affirmant avoir été victime de deux autres tentatives d’enlèvement une semaine auparavant.

Témoignages contradictoires

Une plainte est immédiatement déposée et l’homme à qui appartient la camionnette est arrêté dans la soirée. Mais au cours des interrogatoires, les enquêteurs ont noté d’importantes contradictions dans les témoignages des quatre enfants, indique une source proche de l’enquête. Surtout, les réquisitions téléphoniques du gardé à vue ont permis de montrer que lors de deux prétendues tentatives d’enlèvement, cet homme seulement connu pour «conduite sans permis» ne se trouvait pas du tout dans le secteur.

Ces éléments à décharge ont poussé les policiers à le relâcher mardi soir et à organiser une confrontation entre les mineurs ce mercredi matin. «Ce sont des jeunes enfants qui rentrent tout seul de l’école et à qui on rabâche de se méfier. Ils ont vu cette camionnette garée plusieurs jours de suite à proximité de l’école et se sont monté la tête», précise une source proche du dossier.

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/faits_divers/2273103-20180517-tentatives-enlevement-creteil-enfants-reconnaissent-avoir-menti
Partager